Accaparement des terres - Territoires de Vie

Qu'est-ce que l'accaparement des terres ? Pourquoi existe-t-il et quels sont ses impacts ?

  • En quoi consiste l’accaparement des terres?

    Les communautés autochtones à travers le monde voient leurs terres menacées par les industries extractives et agricoles, par les modèles de conservation et le développement touristique. Cette vidéo s'intéresse à l'échelle, aux facteurs et aux impacts de la ruée globale vers la terre. Dans cette vidéo, nous entendons le témoignage de peuples autochtones d'Asie, d'Amérique Latine et d'Afrique qui ont déjà expérimenté l'accaparement des terres et ses impacts.

    Durée de la vidéo

    14 minutes.

    Pourquoi projeter 'Accaparement des terres'?

    Il est conseillé de diffuser cette vidéo dans les communautés où les plantations, les mines ou autres développements à large échelle existent ou peuvent exister dans le futur. La vidéo peut également être diffusée auprès des autorités gouvernementales, des universités et d'un large public pour sensibiliser la population à l'accaparement des terres.

    Téléchargez « Accaparement des Terres » ici

    Suggestions de questions de discussion après la projection en communauté

    • De quoi votre territoire est-il menacé? Quels autres développement à large échelle existent autour de vous?
    • Quels sont les effets subis par les communautés lors de la perte de leurs terres?
    • Que faites-vous actuellement pour défendre votre terre, et que pouvez-vous faire d'autre?

    Suggestions d’activités de suivi après la projection en communauté

    • Renseignez-vous sur les secteurs d'activité et les entreprises existants dans votre région/province, et les personnes chargées d'accorder les permis et les concessions d'exploitation.
    • Visitez une communauté qui vit à présent à côté d'une plantation ou d'un site minier, pour mieux comprendre les effets qu'elle subit.

    D’où viennent les communautés de ces vidéos ?

    Guarani, Enxet – Paraguay – Plantations de soja
    Secoya – Équateur – forage de pétrole
    Misak – Colombie
    Maasai – Tanzanie - Conservation et tourisme
    Nguti et Mundemba – Cameroun – Plantations de palmiers à huile
    Malind - Merauke
    Dayak - Kalimantan Ouest


  • L'ACCAPAREMENT DES TERRES DANS LE MONDE

    Entre 2000 et 2010, environ 30 à 50 millions d'hectares de terres ont fait l'objet de contrats fonciers à grande échelle, en Afrique, Asie et Amérique Latine.
    La course à la terre est favorisée par l'augmentation de la demande globale en nourriture, biocarburants et minéraux.
    En Amérique Latine, Afrique et Asie, un tiers de la terre que les gouvernements concèdent aux activités minières, industrielles, agricoles et forestières sont situées sur des territoires autochtones (Munden Project, 2013).
    Si la demande en matières premières continue d'augmenter, l'extraction globale des ressources aura triplé d'ici à 2050, renforçant la pression sur les territoires autochtones à travers le monde.


    L'ACCAPAREMENT DES TERRES EN INDONESIE

    Entre 2010 et 2020, les développements spatiaux en Indonésie comprenaient:
    20 millions d'hectares de nouvelles plantations d'huile de palme
    9 millions d'hectares de nouvelles plantations forestières industrielles
    2 millions d'hectares de forêts convertis pour les activités minières

    Qu'est-ce que l'accaparement des terres?

    Tous les développements à grande échelle ne sont pas des accaparements de terres. Selon la Déclaration de Tirana, l'accaparement des terres correspond à des acquisitions de terres ou des concessions ayant au moins une des caractéristiques suivantes:

    Violation des droits humains;
    Non-respect du principe de Consentement libre, préalable et informé des usagers de la terre concernés;
    Non-prise en compte de l'impact sur les relations sociales, économiques et les rapports hommes/femmes, ni de l'impact sur l'environnement;
    Absence fréquente de contrats transparents avec des engagements clairs et contraignants en termes d'emploi et de partage des bénéfices;
    Non-prise en compte des mécanismes de planification démocratique, de surveillance indépendante et de participation effective.

    Six facteurs d'accaparement des terres

    Demande en nourriture.
    Demande en agrocarburants et autres produits agricoles non comestibles (bioplastique, papier etc).
    Demande en bois.
    Exploitation minière.
    Stockage du carbone et activités de conservation.
    Tourisme.

    Autres facteurs globaux

    La population mondiale devrait passer de sept millards d'habitants en 2011 à neuf millards en 2050. Cependant, ce sont les plus riches qui ont le plus fort impact sur l'utilisation de la terre en raison de leur consommation accrue de biens, de nourriture et de services par personne.
    Le régime alimentaire mondial évolue vers davantage de produits réclamant un usage intensif de la terre, comme la viande, les produits laitiers, les œufs, le poisson et les aliments préparés.

    Impacts environnementaux

    Diminution des forêts et des espèces.
    Epuisement et contamination de l'eau.
    Epuisement, érosion et contamination des sols.
    La destruction des forêts et des tourbières entraîne une forte émission de gaz à effet de serre, qui contribue au changement climatique.

    Impacts sociaux

    Perte de revenus.
    Augmentation de l'insécurité alimentaire
    Perte linguistique et culturelle (choix de vie restreint, perte des connaissances anciennes, perte de la mémoire collective, donc de possibilité de résilience future).
    Impact négatifs plus importants pour les populations les plus pauvres, particulièrement les femmes et les enfants.

    Violence

    Des dizaines de milliers de conflits liés à la terre existent à travers le monde.
    Le nombre de personnes tuées en défendant leurs terres augmente, et 40% de ces personnes sont des autochtones.


LifeMosaic est une société anonyme britannique à but non lucratif limitée par la garantie no.  SC300597 et enregistrée comme organisation caritative écossaise no.  SC040573